France Relance [ru] [uz]

Afin de relancer l’économie française après la crise sanitaire, le Premier ministre de la République française a présenté le 3 septembre 2020 le plan « France Relance », une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays. Ce plan est le résultat d’une large concertation nationale mise en place pour tirer les enseignements de la crise.

L’objectif est de bâtir la France de 2030. Le montant des moyens mobilisés pour ce plan s’élève à 100 milliards d’euros, soit ⅓ du budget annuel de l’État. 40% ont été financés par l’Union européenne. Le plan de relance permet à la France de se positionner sur des secteurs d’avenir pour (re)créer de la valeur en France et les relais de croissance de demain. Il a pour vocation à susciter de nouvelles opportunités pour la jeunesse, celles et ceux qui souhaitent se reconvertir ou acquérir de nouvelles compétences.

La relance sera verte, sociale et territoriale. Elle permettra de renforcer la souveraineté économique de la France et de son indépendance technologique.

Écologie

L’objectif est de devenir la première grande économie décarbonée européenne. Pour ce faire, 30 milliards d’euros seront consacrés à quatre secteurs prioritaires : la rénovation énergétique des bâtiments, les transports, la transition agricole et l’énergie. Ces investissements permettront à la France de se développer en adoptant une croissance durable et juste.

Compétitivité

La crise a rappelé l’importance de préserver les savoir-faire industriels, scientifiques et technologiques dans des secteurs essentiels (santé, agriculture, éducation, industrie, numérique) pour assurer la résilience et la souveraineté de la France.

Le plan de relance vise à accompagner plus fortement encore dans leurs projets, les industries, et particulièrement les PME et ETI premiers relais de l’emploi sur les territoires pour renforcer l’indépendance économique. 25 milliards d’euros seront ainsi consacrés pour permettre une reprise durable de l’activité des TPE et PME qui représentent ⅓ de l’activité économique des entreprises françaises.

Cohésion

Comme pour l’ensemble des pays en temps de crise, le grand défi auquel il faudra faire face dans les prochains mois sera d’éviter une hausse des inégalités en France. La relance sera solidaire, elle bénéficiera à tous les Français et impliquera une solidarité entre les générations, entre les territoires, et entre les entreprises de toutes tailles.

Dernière modification : 07/09/2020

Haut de page