La Chancellerie et la résidence

La chancellerie et la résidence de France

Située au cœur de Tachkent, non loin de la place Amir Timour et du Musée des Arts modernes, l’Ambassade de France se situe dans un quartier regroupant l’Ambassade de Turquie, de Chine, d’Ukraine, d’Indonésie et de Grande-Bretagne.

L’ambassade de France s’y est installée, en location, entre 1992 et 2000.

La Résidence de France y a emménagé en 1996.

L’immeuble et le terrain ont été achetés à l’Ouzbékistan, par la France, en 2000.

Historique du bâtiment

C’est dans un bâtiment existant du centre-ville de Tachkent, au croisement de deux grandes artères que se situe l’Ambassade.

Il s’agit d’un édifice de l’époque Romanov (construit entre 1909 et 1912), et conçu à l’origine pour accueillir une école de jeunes filles.

Avec le cours du temps, cet immeuble a subi de nombreuses transformations qui ont eu des influences diverses sur ses affectations et surtout sur son aspect.

Ce bâtiment riche d’histoire et au style architectural « art nouveau » très particulier, l’un des premiers en Asie centrale à utiliser une ossature métallique, lançait comme un défi pour accepter un tel programme, sachant que ce vieux bâti devait être revu et corrigé dans sa structure même pour résister aux assauts répétés des secousses sismiques fréquentes en Ouzbékistan.

L’objectif architectural

En premier lieu, il s’agissait de faire découvrir un bâtiment à sa ville, de le dégager de ses végétaux parasites pour montrer ses façades et la richesse de leurs modénatures de briques, d’en affirmer la présence en vue de ses nouvelles fonctions.

Le projet de l’Ambassade se veut unité dans la diversité : la brique et le verre, l’ombre et la lumière, les pleins et les vides, la continuité et la fracture, le minéral et le végétal, le tout chapeauté sous un toit clair qui se fond dans le ciel de Tachkent.

Les façades ont été nettoyées de tout le superflu qui masquait leur charme.

Les ouvertures à grands carreaux uniques laissent désormais entrer le maximum de lumière et permettent dans leur simplicité discrète, de lire le caractère de ces murs de briques.

Le hall entièrement vitré, a été ouvert sur deux niveaux afin de donner plus de noblesse à l’entrée de l’Ambassade.

Les matériaux choisis sont une harmonie de couleurs et de matières locales et françaises qui configurent l’union des deux cultures.

Les notions de technologie et d’enracinement se sont liés dans un même but de revalorisation d’un site et d’un édifice de grande qualité.

Dernière modification : 13/12/2012

Haut de page