Tribune des ambassadeurs de France et d’Allemagne (22 janvier 2019) [ru] [uz]

La croissance et la stabilité par le dialogue international, c’est l’approche de la France et de l’Allemagne en Europe, comme en Ouzbékistan et en Asie centrale.

La France et l’Allemagne célèbrent aujourd’hui le 56ème anniversaire de l’amitié et de la coopération franco-allemandes. Ces liens étroits paraissent aujourd’hui le socle de la réconciliation entre les peuples, le dépassement des différends par le dialogue. Le sentiment européen et une paix durable ont été installés sur notre continent par un effort initial de nos deux pays. Nous avons ensemble, durant ces dernières décennies, fait du rêve des grands personnages de l’Europe : d’Erasme, de Goethe, ou de Victor Hugo et de Stefan Zweig puis Schuman une réalité. Pourtant, la signature en 1963 du Traité de l’Elysée, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne, était un geste ambitieux auquel beaucoup ne croyaient pas.

Cinquante-six ans plus tard, les réalisations concrètes du couple franco-allemand sont connues mondialement comme en Ouzbékistan par exemple, le groupe Airbus, qui a fait ses preuves en Ouzbékistan, la chaîne de télévision franco-allemande Arte qui a réalisé plusieurs documentaires sur les trésors touristiques et culturels ouzbeks.

Aujourd’hui, la France et l’Allemagne ouvrent une nouvelle étape de leur partenariat. De nombreux défis mondiaux – tels que le terrorisme, le climat, la sécurité numérique et la révolution de l’intelligence artificielle, ou la transformation agricole, appellent à une nouvelle dynamique de débat international. Le dialogue franco-allemand favorise celui qui soude l’Union européenne. Ce 22 janvier 2019, la chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron signeront à Aix-la-Chapelle un nouveau traité pour compléter celui signé 56 ans plus tôt.

Le Président de la République d’Ouzbékistan M. Mirziyoïev conduit une diplomatie qui rappelle en beaucoup d’aspects la volonté franco-allemande et en fait de toute l’Europe de surmonter les différends et de favoriser la stabilité régionale par le dialogue et le développement des échanges dans tous les domaines : économiques, infrastructures, humains, diplomatiques, culturels. Il a choisi Paris en octobre 2018 et Berlin en janvier 2019 pour y effectuer ses premières visites en Europe. A l’heure où l’Ouzbékistan œuvre, dans le cadre de sa politique étrangère, en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité régionales, ces visites symbolisent plus que jamais pour les peuples ouzbek, allemand et français la puissance de leurs partenariats et liens amicaux...

PNG - 623.5 ko
L’ambassadeur de France Mme Violaine de Villemeur et l’ambassadeur d’Allemagne M. Günter Overfeld
© ambassades de France et d’Allemagne en Ouzbékistan

Dernière modification : 27/08/2019

Haut de page